Comment bien s’installer en libéral ? 7aspects à prendre en compte



Vous avez pensé à commencer votre exercice libéral, ou vous l’avez déjà entamé et bien sûr vous vous posez un certain nombre de questions. Ce n’est pas toujours facile quand on démarre d’avoir une action complètement efficace et qui porte ses fruits, tout simplement parce que… on démarre et qu’il est toujours beaucoup plus facile de considérer ce qui a déjà été fait que ce qu’il y a à prévoir. En somme tirer des conclusions de ce qui est passé est plus facile que de prévoir ce qui peut advenir.


Dans ces cas-là qu’est-ce qu’on fait ?


- On s’informe

- On cherche des avis

- On pose des questions

Mais on ne reste pas tout seul dans son coin.


Pour vous apporter ma contribution, je vais vous donner 7 points importants à prendre en considération concernant votre installation présente ou futur et le développement de celle-ci.


1. Pour vivre de votre métier de thérapeute vous devez construire

une bonne renommée.


Le bouche-à-oreille est essentiel, non pas celui que propose Google ou n’importe qui peut dire n’importe quoi à propos d’une personne mais du fait de vous faire connaître parce que vous avez pu aider un certain nombre de personnes sur le long terme. Pour cela, votre formation est une nécessité incontournable. Plus on est bien formé et plus vous réussirez dans cette profession. En conclusion de ce premier point, n’hésitez pas à investir dans votre formation.


2. C’est votre renommée qui vous permettra d’avoir suffisamment de

clients

C’est un peu comme une boule de neige. Mieux vous êtes formé, mieux vous pouvez répondre aux demandes des personnes, plus vous êtes qualifié et plus vous satisferez des clients et plus le bouche-à-oreille se fera important.


3. Pour cela il faut une bonne formation


Vous l’avez compris la formation est incontournable. Ce n’est pas une perte d’argent c’est une augmentation de qualification.


4. Avoir du soutien


L’exercice en libéral peut isoler. Il est important d’être entouré et «d’appartenir ».

Obtenir du soutien se fait de différentes façons :

- Avoir un lieu de supervision afin d’y ramener les situations difficiles que tout professionnel ne peut que rencontrer tôt ou tard.

- Avoir un groupe de pairs est également une forme de soutien

intéressant car vous y trouverez une possibilité d’échanger avec des gens qui rencontrent les mêmes problèmes puisqu’ils en sont au même niveau que vous.

- Appartenir à des groupes de travail, d’études, aller à des congrès,

appartenir à une association de la profession ou une école, un syndicat est une façon de rencontrer ses collègues, de rencontrer d’autres professionnels du soin.


5. Avoir fait un travail personnel


Cet aspect est indispensable. Comment peut-on parler de quelque chose que l’on n’a pas vécu ? Ça c’est le premier aspect. Le deuxième est que ce travail personnel est une nécessité pour ne pas transmettre des problématiques personnelles non résolues aux gens qui viennent à notre rencontre. Il ne s’agit pas de tout avoir résolu mais d’être dans cette démarche de se poser des questions sur soi et d’être conscient de certains aspects de notre histoire personnelle. C’est un des aspects fondamentaux de notre pratique et qui différencie le psychopraticien du psychologue, psychothérapeute ou du psychiatre. Ces différents professionnels peuvent s’inscrire en tant que psychopraticien aussi bien sûr et porter le titre à condition de répondre aux critères demandés à tout praticien de la psychothérapie dont le travail personnel.


6. Avoir étudié votre installation avec votre banquier et faire les

déclarations nécessaires auprès des organismes sociaux.


Votre comptable sont aussi des partenaires nécessaires de votre exercice.

Ce n’est peut-être pas votre tasse de thé mais c’est l’épreuve de la réalité qui demande que pour que votre exercice soit viable et que vous ne mettiez pas la clé sous la porte rapidement vous deviez prévoir votre budget : combien vous devez gagner – à combien s’élèvent vos charges- – que devez-vous faire pour avoir suffisamment de clients – comment vous inscrire le plus rapidement à la caisse de retraite pour ne pas retarder votre départ le moment venu -– comment prévoir un plan de retraite – quel type de structure juridique choisir pour votre exercice, etc.


7. Avoir un local et choisir le lieu où vous installez


Vaut-il mieux louer votre local ou l’acheter ? Ce n’est pas ce qui vous intéresse en premier lieu, mais sachez que toutes ces questions sont importantes car il y a le début de votre exercice, le développement de votre exercice mais aussi la fin de l’exercice et pour tenir dans ce métier il faut prévoir un certain nombre d’aspects dans la durée.

Je vous proposerai bientôt des webinaires sur ces différents sujets.


8. Savoir que faire dans les situations complexes.


Très prochainement j’aurai le plaisir de développer pour vous ces différents aspects dans des webinaires ou des articles afin de mieux vous informer encore.


Article écrit le 26 mai 2021 par Françoise MUNOZ,

Psychologue diplômée de l’Université de Lyon II, Psychothérapeute, Psycho-Praticienne certifiée Analyse Transactionnelle, Psychothérapie Intégrative et Brainspotting, Formatrice et Superviseur, gérante de PSYForm’Action 06 83 31 04 99