Les relations toxiques

Aujourd’hui on parle beaucoup de relations toxiques. Mais celles-ci existent depuis fort longtemps, pour ne pas dire toujours.

Qu’entend-on par relations toxiques ? Ce sont des relations qui nuisent, portent préjudice à l’autre.

Cette notion n’est pas nouvelle pour nous, en analyse transactionnelle. Il y a bien longtemps que nous nommons ce phénomène avec la notion de JEUX PSYCHOLOGIQUES, DE TRIANGLE DRAMATIQUE par exemple.

L’analyse transactionnelle comme son nom l’indique parle de transaction (ce qui signifie :  suite d’échanges entre deux interlocuteurs communicant entre eux) C’est-à-dire que l’on parle là de communication et de relations.

Cette approche donne des modèles et des explications à propos des relations humaines. Il existe différents types de relations.

Nous pourrions parler de relations qui sont entretenues dans un cadre d’intimité, de bienveillance, de relations complémentaires ou l’échange est aisé.

Mais aussi de relations d’infériorité ou de supériorité, de relations de pouvoir, de relations qui ont très bien commencées et qui se terminent de façon très désagréable etc.

Ces types de relations sont différentes et provoquent un genre de communication spécifique.

Avec cette formation d’initiation à l’analyse transactionnelle vous aller apprendre à distinguer les différentes relations existant, à voir comment on peut rentrer dans des relations toxiques et trouver les moyens d’en sortir, à développer des relations saines.

Comme le fondateur de l’analyse transactionnelle E. BERNE (psychiatre et humaniste) le disait : la base de toute relation saine se situe dans un rapport d’égalité qu’il appelle l’OKNESS (du mot OK= j’ai une valeur (moi, je) et l’autre a aussi une valeur (toi, tu). Du fait de cette Okness nous pouvons avancer ensemble et construire aisément, chacun est respecté dans sa valeur. Cette notion de respect doit être la base de tout échange.

Où en est l’okness aujourd’hui ? Le problème est que nous avons assisté à l’émergence ces dernières décennies d’un JE grandiose et à une limitation, un amoindrissement du TU. Où en est l’égalité de valeur ? L’autre s’est rétréci. De ce fait, beaucoup de relations sont construites de nos jours dans une perspective de domination, menant parfois à la manipulation et à la maltraitance des relations toxiques ; mais encore une fois tout ceci n’est pas nouveau.

Ceci est une tendance générale car il faut relativiser et tout le monde (heureusement) ne fonctionne pas comme cela. L’avancée c’est que le problème est nommé et ainsi accessible à la résolution.

Conclusion : Voilà comment avec des concepts nés à la fin des années 1950 nous pouvons encore analyser, visiter ce qui se passe aujourd’hui dans notre société actuelle. Le phénomène des relations toxiques a toujours existé. De nos jours le fait semble avoir pris une ampleur inquiétante. Il est peut-être temps de redresser la barre.

Si vous désirez connaître les outils qui vous permettront d’analyser et de vivre autrement vos relations, inscrivez-vous à la formation d’initiation à l’analyse transactionnelle et venez réfléchir et apprendre avec nous sur les relations toxiques aujourd’hui.

Écrit par Françoise MUNOZ, Psychologue Clinicienne, Praticienne en psychothérapie certifiée en Analyse Transactionnelle et Psychothérapie Intégrative, didacticienne et superviseure en contrat AT

Formation à l’analyse transactionnelle Cours 101

(formation d’initiation à l’utilisation de l’analyse transactionnelle)