Comment bien vivre le confinement ?

Avantages et des inconvénients. Il nous force à nous retrouver face à nous, dans la relation à nous-mêmes ou avec de très proches et ce n’est pas forcément facile car cet huis clos 24 heures sur 24 éprouve nos nerfs. Ainsi en Chine après le confinement on a vu le nombre des divorces s’accroître. Ça c’est pour l’aspect négatif. Pour l’aspect positif cela peut permettre de réfléchir à notre vie, telle que nous l’avons menée jusqu’à maintenant, au sens de celle-ci et pourquoi pas ne pas lui donner une autre orientation ou sans forcément tout changer, la vivre autrement. C’est cet aspect positif que je vous souhaite.

Dans cet article nous allons voir comment bien vivre le confinement. Cet arrêt forcé dans ce qui était notre quotidien, qui nous contraint soit à la solitude, soit à une proximité très (trop) grande avec d’autres sans coupure, est éprouvante. C’est cependant une épreuve que nous devons traverser en en profitant pour grandir.

 

Qu’est ce qui peut nous aider à passer cette période le mieux possible ?

 

Le calme. Afin de garder le calme ou retrouver la sérénité, la méditation est un bon support. Sa pratique quotidienne ne serait-ce que de quelques minutes est bénéfique à l’apaisement. Commencez votre journée par une petite méditation ne serait-ce que de trois minutes, refaites la même chose en début d’après-midi et en fin de journée vers 18 heures, moment un peu compliqué parce que notre énergie baisse et qu’il y a à préparer le repas ou s’occuper des enfants. Ce n’est qu’assez récemment que j’ai fait la rencontre de la méditation et j’avoue en ressentir les bénéfices. Ça ne règle pas tout mais c’est une aide. De nombreuses applications vous sont proposées sur Internet et pourront vous aider. Faites ceci chaque fois que vous êtes éprouvé par exemple par une dispute où par les enfants qui vont être une source importante de difficultés parce qu’ils ont envie de bouger, parce qu’ils vous prennent beaucoup de temps et que si vous êtes par exemple en télétravail cela peut être vraiment compliqué, mais regardez les choses sous un angle positif, vous allez avoir aussi plus de temps à leur consacrer.

D’autres méthodes comme la cohérence cardiaque ou des petits exercices de sophrologie ou de relaxation sont salutaires. La musique également est une aide précieuse pour vous isoler, vous détendre. Vous pouvez écouter de la musique zen ou d’ambiance, tout en travaillant. Celle-ci peut vous aider à ramener du calme ou de la joie (musique plus rythmée comme le jazz par exemple) dans la maison à d’autres moments.

Il est important de travailler votre confiance par la méditation ou autres moyens. L’espoir a été de tout temps un ingrédient très important de la traversée des épreuves. Ayez confiance en vous et ayez confiance en la vie, en les autres. Oui je sais ! c’est plus facile à dire qu’à faire ; et il est inévitable qu’à certains moments vous perdiez cette confiance et c’est tout à fait normal. Le contraire de la confiance est la peur. Bien sûr qu’il est normal d’avoir peur dans une situation comme celle-ci. Peur pour nos vies, peur pour nos proches, peur de la situation que nous vivons et qui est une première. Contrairement aux Chinois qui vivaient l’expérience pour la toute première fois, nous autres européens savons que les Chinois s’en sont sortis mais le doute bien sûr plane. C’est peut-être le moment de vous ouvrir ou de retrouver une pratique spirituelle.

 

Pour maintenir votre optimisme

 

Il est nécessaire de vous occuper de vos besoins. N’hésitez pas à vous isoler si c’est possible dans une pièce afin de vous retrouver face à vous-même, si vous êtes dans le confinement avec des proches. Quand vous êtes en couple, n’hésitez pas à faire des tâches avec un tour de rôle : celui qui s’isole ou travaille et celui qui s’occupe des enfants, afin de ne pas vous sentir léser l’un ou l’autre si vous devez par exemple travailler tous les deux en télétravail. D’autre part il est tout à fait salutaire pour le couple de ne pas être 24 heures sur 24 dans la même pièce. J’espère que vous avez cette possibilité là pour vous isoler un peu.

 

Maintenez de l’exercice physique

 

En faisant du yoga ou de la gym. Vous pouvez en trouver sur internet. Tout simplement invitez toute la famille à danser, à rire. Il faut accepter dans ce confinement d’avoir des moments « d’expansion » où on « s’éclate ».

 

Téléphoner à vos proches

 

Le contact fait partie de vos besoins essentiels. Maintenez le contact. Il y a aussi les voisins. Respectez bien sûr toujours la règle des 1 mètre et acceptez pour le moment de ne pas avoir de contacts avec eux ne serait-ce que par l’intermédiaire d’un livre prêté ou d’un plat offert. Encore une fois c’est provisoire. Créer des groupes WhatsApp familiaux ou amicaux et envoyer des SMS régulièrement. Cela permet de garder le lien et même si celui-ci est virtuel il est utile. Donnez-vous comme règle d’appeler au moins une personne par jour voire plus suivant vos besoins.

 

Riez !

 

Oui c’est important de rire, de continuer à rire car celui-ci constitue une bonne note d’optimisme. Rire apporte de l’énergie et vous aidera à lutter contre des états moroses qui ne manqueront pas de vous traverser à certains moments. Cela évitera de vous laisser aller à la déprime, voire à la dépression. L’optimisme est de mise. Il faut le travailler. Il sera le garant de la traversée de cette épreuve qui va nous occuper de nombreux mois car le confinement est un problème mais tous les aspects financiers qu’il aura entraîné en sera un autre.

 

Pour les couples il est important de vous organiser

 

Afin de vous éviter (eh oui !) pas 24 heures sur 24 mais régulièrement. Un couple a besoin de respiration : proximité-distance, distance-proximité. Créer cette respiration, par exemple en vous organisant (n’hésitez pas à dessiner un tableau avec les tâches qui incombent à chacun et à respecter celui-ci). N’hésitez pas à ne pas être dans la même pièce ; organiser un tour de garde auprès des enfants. Tant pis si certaines de vos soirées, vous les passez à travailler du fait du décalage dans l’organisation des tâches de la maison ou avec les enfants.)

 

Ayez des loisirs… virtuels

 

Cela va de soi : ce soir c’est cinéma… virtuel ! Cet après-midi : fabrication d’un gâteau ! A 18 heures cours de yoga ou de méditation ! Après-midi musée (il existe maintenant sur Internet des applications vous permettant de visiter des musées). Il fait beau : pique-nique sur le balcon ! Soyez créatifs. Profitez-en pour faire des Skype et voir les grands-parents ou la famille par ce biais.

 

Vous êtes seul ?

 

Tenez un journal ! Écrivez. Lisez. Profitez-en pour faire tout ce que vous n’avez pas pu faire jusqu’à présent par exemple ranger les photos ! depuis le temps ! Rangez votre ordinateur, vos placards. N’oubliez par le petit bouton qui manque à votre veste depuis des lustres et qu’il serait bien de recoudre ou enfin terminer ce bricolage qui traîne dans la maison. Et n’oubliez pas de téléphoner !

 

Si vous habitez en immeuble

 

Profitez-en pour mettre une petite pancarte et faire les courses de la vieille dame du quatrième qui ne peut plus les faire tout en respectant bien sûr les règles de sécurité et de distance. Et allez soyez créatif ! Vous avez un don que vous pouvez partager avec les autres. Offrez-le-leur ! Mettez-vous à votre balcon et inviter les autres à chanter avec vous. Pas toute la journée, sinon ça risque d’être la cacophonie… mais de temps en temps. Un prof de gym qui se met au milieu d’une place et propose un cours de gym et hop ça change la journée, etc.

Que me reste-t-il à vous dire ? Profitons-en pour grandir avec cette épreuve personnellement et socialement !

vel, Praesent accumsan neque. Donec ut adipiscing elit. facilisis